Apollinaire, le regard du poète

Type
Exposition
-
Du 06 avril au 18 juillet 2016
 (Printemps 1914), Giorgio De Chirico
Giorgio De Chirico, Portrait [prémonitoire] de Guillaume Apollinaire (Printemps 1914)
Paris, Centre Pompidou, musée national d'Art moderne - Centre de création industrielle
Adam Rzepka ©Adagp, Paris © Adam Rzepka - Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP / Adam Rzepka / RMN-GP
Giorgio De Chirico-Portrait (prémonitoire) de Guillaume Apollinaire
Giorgio De Chirico
Portrait (prémonitoire) de Guillaume Apollinaire, Printemps 1914
©Adam Rzepka-©Adagp, Paris © Adam Rzepka - Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP/Adam Rzepka / RMN-GP

Poète, critique, découvreur des arts africains, ami des artistes, Apollinaire s'est révélé un acteur central de la révolution esthétique qui donna naissance à l'art moderne. Apollinaire a "situé une fois pour toutes la démarche d'un Matisse, d'un Derain, d'un Picasso, d'un Chirico (...) au moyen d'instruments d'arpentage mental comme on en avait plus vus depuis Baudelaire" déclarait Breton en 1950. Le propos de cette exposition est de rendre l'importance qu'a pu avoir pour son époque le regard de ce poète-critique comme Baudelaire ou Mallarmé en leurs temps.
Elle souhaite explorer l'univers mental et esthétique d'Apollinaire à travers un parcours thématique : du Douanier Rousseau à Matisse, Picasso, Braque ou Delaunay, du cubisme à l'orphisme et au surréalisme, des sources académiques à la modernité, des arts premiers aux arts populaires. Elle mettra tout particulièrement à l'honneur les liens du poète avec Picasso dans une section dédiée... Elle trouve tout naturellement sa place au musée de l'Orangerie, aux côtés d'oeuvres réunies par son ami Paul Guillaume, qu'il introduisit dans les cercles d'avant-garde et dont il devint le conseiller.

Commissariat

 

  • Laurence des Cars, conservateur général, directrice du musée de l'Orangerie
  • Claire Bernardi, conservateur au musée d'Orsay
  • Cécile Girardeau, conservateur au musée de l'Orangerie