Danses crues, d'après Nuit de Saint Jean de Jean Börlin (1920) • Dominique Brun / CNN Ballet de Lorraine

Sous titre
19h et 20h30 · salle des Nymphéas
Danse dans les Nymphéas
-
Le 27 juin 2022
 (en 1913), Boissonnas, Frédéric
Frédéric Boissonnas, Trois filles dansant dans un jardin (en 1913)
musée d'Orsay
©Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Alexis Brandt

Dominique Brun est invitée par Petter Jacobsson et Thomas Caley, directeur et chorégraphes du Ballet de Lorraine, à s’emparer d'une des pièces de l'impressionnant répertoire proposé par les Ballets suédois, cette compagnie mythique qui fait sensation à Paris dans les années 1920.

Dominique Brun s'inspire librement du ballet Nuit de Saint Jean de Jean Börlin, l’unique chorégraphe des Ballets suédois qui reprend des danses populaires suédoises pour cette pièce créée au Théâtre des Champs-Élysées. Pour Danses crues, Dominique Brun confronte les danses folkloriques de Jean Börlin à d'autres danses folkloriques auxquelles elle s'est intéressée lors de sa recréation en 2014 du Sacre du printemps de Vaslav Nijinski. Ces danses folkloriques nous arrivent habituellement par le biais d'une transmission orale et de façon anonyme. Elles nous semblent « premières », « crues ». Détournées vers une forme scénique, ces danses subissent des transformations culturelles, agissant autrement sur la perception du spectateur. Il s'agit pour la chorégraphe de mettre en tension les questions implicites posées par Jean Börlin et qui sont au cœur de notre actualité pandémique : où commence l’art ? En quoi l’art est-il essentiel à l'existence de la communauté ?

  • Pièce pour 12 danseurs du CCN Ballet de Lorraine
  • Chorégraphie : Dominique Brun
  • Production : CCN – Ballet de Lorraine, Les porteurs d’ombre

 

Ouverture des portes à 18h30

 

 

 

Réservation obligatoire