Melon et fruits

André Derain
Melon et fruits
en 1927
huile sur toile
H. 50 ; L. 58 cm avec cadre H. 66 ; L. 74,5 ; P. 10 cm
ADAGP, Paris 2021 © RMN-Grand Palais (Musée de l'Orangerie) / Franck Raux
André Derain (1880 - 1954)

Cette nature morte peinte dans des tons chauds d’orangés et de jaunes semble être une ode à la Méditerranée où se trouvent rassemblés des fruits du soleil et de l’été : melon, pêche et raisins. Les formes rondes des fruits s’inscrivent dans une guirlande de feuilles de vigne aux formes plus irrégulières selon deux diagonales qui viennent animer les lignes horizontales de la table. Les contours des objets sont ici beaucoup plus flous et vaporeux que dans la plupart des peintures de Derain. La matière même est plus fluide, plus légère. Le peintre n’use quasiment pas des traits de contour sauf pour les contours de la nappe et sur quelques grains de raisins.
Dans Melon et Fruits, l’usage du point blanc dérivé de la peinture hollandaise qui, selon Derain, donne vie aux objets, est remarquable par sa subtilité.