Novo Pilota, Amedeo Modigliani et son marchand Paul Guillaume

Focus collection
-
Jusqu'au 05 septembre 2022
C’est par l’entremise du poète Max Jacob que le galeriste et collectionneur Paul Guillaume (1891-1934) aurait découvert en 1914 Amedeo Modigliani (1884-1920). Il devient vraisemblablement son marchand l’année suivante et constitue l’un des premiers soutiens de l’artiste.

Outre les cinq peintures de Modigliani présentes aujourd’hui dans la collection de l’Orangerie, une centaine de toiles ainsi qu’une cinquantaine de dessins seraient passés par les mains de Paul Guillaume. Ce nombre dénote à la fois l’implication du marchand dans la promotion de l’artiste et son goût personnel pour ses œuvres.

La toile la plus emblématique des débuts de cette relation, Novo Pilota, appartient à une série de portraits du galeriste réalisée par Modigliani. Elle est présentée dans cet accrochage au regard de nombreux éléments graphiques, photographiques et documentaires restituant les liens qui ont existé entre le peintre de génie, mort précocement en 1920, et son galeriste.

 

Amedeo Modigliani
Amedeo Modigliani (1884-1920), Paul Guillaume, Novo Pilota, 1915. Musée de l'Orangerie © RMN-Grand Palais (Musée de l'Orangerie) / Hervé Lewandowski
Réservation obligatoire