Danse dans les Nymphéas : Gabriel Schenker

Pulse Constellations
Chorégraphie et  interprétation : Gabriel Schenker

Création 2016

"... un être qui court dans le futur passe un être qui court dans le passé, deux empreintes de pas qui s’effacent perpétuellement, pied à talon, talon à pieds." (Yeats, Une Vision)

Pulse Constellations du chorégraphe et danseur Gabriel Schenker puise son origine dans la composition électronique Pulse Music III, du compositeur américain John McGuire, datant de 1978 : une pièce complexe, faite de blocs répétitifs, composée de diverses couches et née d'une image sonore de mouvements dans l'espace. Cette pièce de celui qui fut notamment l’élève de Karlheinz Stockhausen à Darmstadt en Allemagne, combine une variété de pulsations, de tempos et de mélodies pour former une séquence de vingt quatre sections distinctes mais interdépendantes, qui se replient l'une dans l’autre de façon inattendue et brusque. La qualité des sons, la plénitude de la composition et son mouvement constant et troublant dans l'espace apporte une qualité stellaire et cosmique au travail. Gabriel Schenker choisit de disséquer les structures complexes de la composition qui émergent à partir d’une image acoustique des mouvements dans la pièce, pour les réarranger autrement, déconstruisant et reconstruisant le réseau des couches d'impulsions de cette composition hallucinatoire.

danse_gabriel_schenker.jpg

Gabrile Schenker, Pulse Constellations © Photo Bart Grietens

Explorant les limites entre mathématique et organique d’une part, précision numérique de la musique électronique et imprécision analogique d'une danse d’autre part, mais encore les frontières entre le dansable et l'audible, l’Américain Gabriel Schenker, dont la méthode d’organisation est essentiellement basée sur la durée propre au minimalisme, – ce courant qui forme dès le milieu des années 1960 aux États-Unis le cœur des pratiques conceptuelles et qui place la perception au premier plan de la recherche artistique - aime aussi citer des vers du poète Yeats comme introduction à son solo. C’est que Pulse Constellations talonne les structures de composition de Pulse Musique III tout en le décomposant en plus petits morceaux, en en suivant le débit et en ajoutant des lignes mélodiques et rythmiques à travers l'espace sonore et visuel partagé. Il donne ainsi à voir un kaléidoscope de rythmes et de coordinations qui traverse son corps en rythmes superposés, parfois proches de la transe.

Gabriel Schenker est né à Washington D.C. Il a grandi à Rio de Janeiro et vit à Bruxelles depuis onze ans. Après des études à P.A.R.T.S, l’école fondée et dirigée par Anne Teresa De Keersmaeker, il a cofondé le collectif Busy Rocks avec lequel il a créé des pièces telles que Dominos and Butterflies et Throwing Rocks. En tant que danseur et performeur, Gabriel Schenker a collaboré avec Anne Teresa de Keersmaeker/Rosas, Thomas Hauert/ZOO, Eleanor Bauer, Robin Jonsson, Doris Stelzer et Alexandra Bachzetsis.
Après un master en philosophie à l’European Graduate School, il a mené un travail d’écriture (Dialogue entre Deleuze et Guattari, the Life Sciences, et Catherine Malabou) qu’il a développé conjointement avec sa recherche artistique Moving~Thinking. En 2016, il présente sa première création, Pulse Constellations, un solo basé sur la pièce de musique électronique Pulse Music III, de John McGuire.
En plus de ses pratiques artistiques et philosophiques, Gabriel Schneker s’engage dans divers projets pédagogiques. Il est professeur certifié de Pilates, professeur de danse, assistant de Thomas Hauert dans le nouveau programme de Bachelier en Danse Contemporaine à la Manufacture de Lausanne et, enfin, il travaille sur le développement du projet Research Studios de l’école P.A.R.T.S.