Mahatta. Paroles d'ailleurs, œuvres d'ici.

© DR

L’établissement public des musées d’Orsay et de l’Orangerie et SINGA France s’associent pour faire de la culture et de la fréquentation des lieux patrimoniaux des éléments essentiels du processus d’insertion des personnes réfugiées dans la société française.
Cette collaboration fait suite à un premier partenariat entre SINGA France et le musée de l’Orangerie mené en 2017 autour de la peinture américaine. Le projet Mahatta, « gare » en arabe, fait écho, dans son titre et dans son esprit, au programme Multaka conduit depuis 2016 par les musées berlinois en faveur des personnes réfugiées.

 

Corps de texte

Faire des personnes réfugiées des passeurs de culture

Dans le cadre de « Mahatta. Paroles d’ailleurs, œuvres d’ici », l’Établissement public des musées d’Orsay et de l’Orangerie a organisé avec SINGA France d’octobre 2017 à juin 2018 des visites des expositions et des collections permanentes le troisième jeudi du mois. Parallèlement, les bénévoles de SINGA comme les personnes réfugiées ont disposé, pendant toute cette période, d’un accès privilégié à des formations proposées par l’établissement. Elles avaient pour objectifs de présenter l’offre des musées et de donner des clés pour ensuite venir de manière autonome découvrir nos lieux patrimoniaux.
En février 2018, les musées d’Orsay et de l’Orangerie ont organisé plusieurs journées d’initiation aux techniques de la médiation pour les participants au projet. Nous souhaitions que ces stages leur permettent de devenir de véritables relais culturels afin qu’ils puissent à leur tour mener des visites, en français ou dans leur langue maternelle, et fassent découvrir à d’autres bénéficiaires de l’association SINGA nos musées.
 

Visite association SINGA France, musée de l'Orangerie, février 2017, 2 février 2017
© Etablissement public des musées d'Orsay et de l'Orangerie / Sophie Crépy

Favoriser l’insertion professionnelle

Afin d’accompagner leur insertion professionnelle, l’Établissement public des musées d’Orsay et de l’Orangerie s’est engagé à proposer aux bénéficiaires de l’association SINGA des offres de stages et d’emplois saisonniers. De plus, les musées ont organisé tout au long de l’année des rencontres entre les personnes réfugiées et des professionnels du musée afin de leur présenter la très grande diversité des activités des agents de l’Établissement.

En partenariat avec l'association Fraternité générale.

© DR