Retour page d'accueil Musée de l’Orangerie - RMN

Tourment et jaillissement : Soutine et Utrillo

 

  

Le village


Chaïm SOUTINE (1893 – 1943)
vers 1923
huile sur toile
RF 1963 - 88
© ADAGP, Paris 2006

Ce paysage appartient à un groupe de neuf peintures réalisées en 1923-1924 à La Basse Gaude située à environ huit kilomètres de Cagnes. Soutine a choisi ce lieu pour ses maisons et son moulin accrochés sur un pic rocheux à des hauteurs différentes. De là, il peut voir un profond panorama fermé par la masse violette de la montagne du Baou de St Jeannet. Il choisit plusieurs point de vue mais ici, il préfère installer son chevalet juste derrière l’arbre, abrité des curieux où personne ne peut le déranger. Le ciel tente de pénétrer mais avec difficulté. La couleur, comme une coulée de lave, descend le long des chemins accidentés. Seul l'arbre central sert de liaison, il pénètre chaque plan, et cadre de ses hautes branches les maisons les plus lointaines. Une palette très riche dans cette fougue de contorsions incarne l'expressionnisme impulsif de l'artiste.
Ce séjour de Soutine à Cagnes se situe après sa rencontre avec le célèbre docteur Barnes, américain de Philadelphie et inventeur d'un analgésique puissant auquel il doit sa fortune. En passant devant la devanture de la Galerie Paul Guillaume, Barnes découvre le Petit pâtissier de Soutine. Émerveillé, il décida d’acheter une grande partie de la production de Soutine. Du jour au lendemain, Barnes fit de Soutine l’un des artistes les plus célèbres de Montparnasse.

 

© Musée de l’Orangerie - RMN

Navigation Retour accueil "Musée de l’Orangerie" Informations pratiques Actualités Un lieu, une histoire Les Nymphéas La Collection Jean Walter et Paul Guillaume