Retour page d'accueil Musée de l’Orangerie - RMN
Pierre-Auguste Renoir

 

  

Jeunes filles au piano


Pierre-Auguste RENOIR (1841-1919)
Vers 1892
Huile sur toile
RF 1960-16

Malgré la légèreté du thème, une grande impression de concentration se dégage de la toile. Regardez le cou tendu de la jeune fille en blanc, ses lèvres entrouvertes et son menton relevé, les yeux fixés sur une partition que l'on devine difficile. Regardez comme sa main suspendue trahit un déchiffrement qui l'absorbe entièrement. L'enfance reste un thème de prédilection pour Renoir. Il aime surprendre garçons et filles en train de jouer. Même s'il s'agit, comme ici, de jouer très sérieusement du piano...
Renoir a peint six versions de ce sujet, dont celle commandée par l'Etat en 1892 qui est conservée au musée d'Orsay. Celle que vous avez devant les yeux est demeurée inachevée. Si on la compare aux cinq autres toiles, le bouquet de fleurs sur le piano a disparu, le fauteuil capitonné dans l'angle inférieur droit a été effacé tandis que les portes bougies fixés sur le piano sont quasiment invisibles... De fait, ces Jeunes filles au piano apparaît comme une esquisse au trait rapidement brossé. Et c'est là qu'est toute sa force : elle est empreinte d'une fraîcheur inexistante dans les autres versions, plus abouties.
Dans ces versions en effet, il semble que Renoir s'applique à peindre d'abord les loisirs de la bourgeoisie : on y joue du piano dans une ambiance feutrée, bordée de lourds rideaux de velours et au milieu d'un riche mobilier. Ici au contraire, c'est la concentration des deux jeunes filles qui est le vrai sujet.

 

© Musée de l'Orangerie / RMN-Grand Palais

NavigationRetour accueil "Musée de l’Orangerie"Informations pratiquesActualitésUn lieu, une histoireLes NymphéasLa Collection Jean Walter et Paul Guillaume