Retour page d'accueil Musée de l’Orangerie - RMN
Paul Cézanne

 

  

Paysage au toit rouge ou Le Pin à l'Estaque


Paul CÉZANNE (1839 - 1906)
1875 - 1876
Huile sur toile
RF 1963 - 7

L'oeuvre appartient à la période heureuse de Cézanne. Son séjour à Auvers-sur-Oise et l'influence bénéfique de Camille Pissarro, fin pédagogue, l'ont dégagé du romantisme violent et fantasmagorique de ses œoeuvres de jeunesse. L'’observation de la nature y est simple et directe, dépourvue de toute anecdote. Ce dépouillement, propre aux peintres impressionnistes, témoigne des influences de l’'artiste : en effet, après les séjours à Pontoise et Auvers, Cézanne commence à utiliser, comme eux, des formats verticaux pour les paysages. Cette influence se manifeste aussi dans le premier plan du tableau fortement marqué par le muret et le tronc du pin qui traverse toute la hauteur de la toile.

Cependant le geste de Cézanne reste audacieux et très personnel : l'inclinaison du tronc et les branches qui pendent du ciel entraînent le regard vers la trouée juste derrière le muret. Une plongée suggérée par l'absence totale de plan intermédiaire.

Les touches, épaisses et fortement différenciées, ne sont pas encore agencées de façon systématique comme ce sera le cas dans sa période plus tardive, dite constructive. Mais déjà la matière et le modelé des objets s'’annoncent comme une des priorités du peintre. Sentez la profondeur de l'espace, l'enveloppement régulier de la lumière. On distingue les larges coups de brosse du ciel, les touches en rondeur des feuillages et les touches allongées des champs cultivés qui rappellent ceux des hauteurs de Pontoise.

Cette oeuvre était présente lors de la rétrospective Cézanne au Salon d'automne de 1904, qui fût un événement fondateur pour le Fauvisme.




© Musée de l’Orangerie - RMN

NavigationRetour accueil "Musée de l’Orangerie"Informations pratiquesActualitésUn lieu, une histoireLes NymphéasLa Collection Jean Walter et Paul Guillaume