Retour page d'accueil Musée de l’Orangerie - RMN
André Derain

 

  

La nièce du peintre


André DERAIN (1880-1954)
Vers 1931
Huile sur toile
RF 1963-48
© ADAGP, Paris 2006

C'est un portrait tout à fait insolite de Geneviève la jeune adolescente, nièce de l'artiste qui lui a maintes fois servi de modèle. La jeune fille tient dans une main un chapeau et prend appui sur la chaise. Elle a quelques fleurs dans l'autre main et le reste du bouquet repose sur le siège. Son expression est lointaine et un certain mystère émane de sa pose encore enfantine. Elle est comme en suspens sur la pointe d'un pied touchant le bas du tableau ; l'autre pied repose sur le mur vertical grâce à la jambe pliée à angle droit. Le genou plié qui prend appui sur la chaise permet de maintenir l'équilibre. Les bas blancs chaussés de souliers noirs rendent la pose plus aérienne encore, surtout lorsqu'on les compare aux lourds pieds de bois et aux barreaux de la chaise. La silhouette de la jeune fille légèrement cambrée laisse la robe flotter à l'arrière. Ce n'est pas un hasard si les courbes du chapeau et les volutes des fleurs se répondent, elles sont là pour adoucir la verticalité du modèle. On ne peut s'empêcher d'évoquer la figure du peintre Balthus, ami de Derain, et lui même auteur de nombreux portraits d'enfants, devant l'inquiétante étrangeté qui semble se dégager de ce portrait. Peint peu après, un second portrait de la jeune fille qui est présenté dans ce musée, assise dans une pose plus lascive, rejoint les recherches de l'artiste face à son modèle.

 

 

© Musée de l'Orangerie / RMN-Grand Palais

NavigationRetour accueil "Musée de l’Orangerie"Informations pratiquesActualitésUn lieu, une histoireLes NymphéasLa Collection Jean Walter et Paul Guillaume