L'Afrique après Dada

Si Dada a contribué assurément  à la reconnaissance de l'art africain, a-t-il transmis sa passion à son héritier putatif, le surréalisme ? Entre Tristan Tzara et André Breton, le regard ne se déplacerait-il pas de l'Afrique vers d'autres directions, plus lointaines ? Est-on au début ou la fin d'une histoire ?

Philippe Dagen, historien de l’art, professeur à l’université de la Sorbonne Paris I