Paul Claudel et le Japon : itinéraire diplomatique et artistique du Poète-Ambassadeur (1921-1927)

Par Pascal Lécroart, professeur à l’Université de Franche-Comté, responsable du pôle Arts et Littérature dans le laboratoire ELLIADD

L’attrait de Paul Claudel (1868-1955) pour l’Extrême-Orient relève primitivement d’une culture fin-de-siècle bien connue, partagée par bon nombre d’artistes de sa génération. En devenant diplomate de carrière, l’écrivain aura cependant les moyens de mener une exploration approfondie. Vice-consul puis consul en Chine de 1895 à 1909, il a l’occasion de visiter une première fois le Japon, en juin 1898, qui lui offre une révélation poétique majeure. Sa première nomination comme ambassadeur au Japon treize ans plus tard ne pouvait donc que le satisfaire, lui ouvrant des horizons artistiques et esthétiques nouveaux inséparables de sa mission diplomatique. L’enjeu de la conférence sera d’analyser cet écheveau particulièrement fertile à travers le dialogue interculturel entrepris.

Thomas Fitterer, comédien du centre dramatique national Les Tréteaux de France dirigé par Robin Renucci, s’associera à Pascal Lécroart pour lire des extraits de Paul Claudel.
Mise en espace : Nadine Darmon