Les artistes au service du New Deal : Federal Project Number One

En mai 1933, alors que les premières mesures du New Deal étaient adoptées pour lutter contre les effets de la Grande Dépression, le peintre George Biddle suggéra au président Roosevelt de faire financer par le gouvernement fédéral des fresques murales. Il y voyait un moyen d’exalter les "idéaux sociaux" mis en œuvre par la nouvelle administration démocrate. Les peintres et les sculpteurs pourraient ainsi participer à la refondation politique et morale du pays. Comme les ouvriers de la construction ou de l’industrie, les acteurs de la culture se verraient assurer des revenus stables et pourraient ainsi prendre leur part au redressement de l’économie. Ce projet prit forme dès décembre 1933. En moins de dix ans, le gouvernement fédéral américain finança environ 2 500 peintures murales, plus de 100 000 tableaux, et 18 000 sculptures.
Cette conférence tentera de rappeler en quelques mots la genèse et les réalisations du Federal Project Number One, conçu à la fois comme une politique d’emplois subventionnés et comme un programme d’éducation populaire-voire, pour ses opposants, comme une campagne de propagande pure et simple.

Didier Aubert, maître de conférences, Université Sorbonne-Nouvelle Paris 3-THALIM