Conversation avec... agnès b.

Vendredi 17 juin 2016, 19h

Sur le thème des Nymphéas, des personnalités du monde artistique sont invitées à faire partager leur admiration pour Monet et évoquer leurs sources d’inspiration puisées dans l’oeuvre du peintre pour leurs propres créations.
Les rencontres sont animées par Philippe Piguet, historien et critique d'art.


agnès b., née Agnès Troublé, est née en 1941 à Versailles.
Ancienne élève de l'École du Louvre, rédactrice de mode au journal Elle, agnès b. devient styliste chez Dorothée Bis avant de lancer, en 1975, sa propre griffe et sa première boutique.
Adepte du "made in France", agnès b. déclare vouloir montrer l'exemple avec son entreprise de la responsabilité sociale : "À mes yeux, il y a une cohérence entre le fait que les vêtements soient faits ici et ce que je suis, ce que je fais, ce que j’aime faire".
Mécène des arts, agnès b. participe financièrement à la restauration du film Playtime, de Jacques Tati et produit le film Seul contre tous de Gaspar Noé. Elle soutient de nombreuses manifestations artistiques, édite un périodique d'art contemporain (Point d'ironie) et a constitué une importante collection d'art contemporain, dont tout un pan est consacré à la photographie. Cette collection a été montrée à plusieurs occasions, notamment en janvier 1992 à l'Espace des arts de Chalon-sur-Saône pour la première fois, puis en 2004 aux Abattoirs de Toulouse.
À Paris, elle a aussi créé son propre lieu d'exposition, la Galerie du Jour, une librairie-galerie inaugurée en novembre 1984, avant d'ouvrir un deuxième espace quelques années plus tard rue Quincampoix, à proximité du Centre Pompidou, puis une autre à Tokyo.
En 2012, elle réalise son premier long métrage, Je m'appelle Hmmm..., sorti en 2013 (en France en 2014).