Rue du Mont-Cenis

Rue du Mont-Cenis

Même s’il résidait souvent en-dehors de la capitale, Maurice Utrillo connaissait le quartier de Montmartre à Paris depuis son enfance, puisque sa mère Suzanne Valadon (1865-1938) y avait un atelier, qu’il partagea plus tard au 12 de la rue Cortot. Utrillo habitait Montmartre au début de la guerre, logé par le propriétaire d’un petit restaurant appelé familièrement Le casse-croûte.  Il voyait la rue du Mont-Cenis depuis la fenêtre de sa chambre et peignit plusieurs vues de cet endroit. La rue épouse la pente de la butte Montmartre et domine Paris.
Il s’agit ici d’un grand tableau peint dans l’atelier. Les lignes de la perspective sont tracées à la règle. Utrillo emploie une pâte épaisse, composée notamment du plâtre que l’on trouvait abondamment à Montmartre. Il s’essaie à une vue d’automne : les arbres sont dépouillés de feuilles et la lumière froide ainsi que le ciel gris sont tempérés par les tons bruns de l’immeuble aux volets clos et du toit de la petite maison. Celle-ci est la "maison de Berlioz" demeure du compositeur Hector Berlioz (1803-1869) de 1834 à 1837. Utrillo a réalisé une vue de cette maison également conservée au musée de l’Orangerie. Là encore, il a ajouté le drapeau français et sa première signature a été grattée et remplacée.

Provenance : Paul Guillaume ; Domenica Walter