Roses sur fond noir

Roses sur fond noir

Cette toile présente un aspect énigmatique, inhabituel dans une nature morte de fleurs, du à son fond noir. En effet seules des fleurs de couleurs vives ou claires et du feuillage surgissent de ce fond sombre, le vase étant lui-même quasiment invisible. Derain disait lui-même : "Il y a plus de mystère dans un noir que dans un triangle ou une figure organisée".
La composition est cependant très réfléchie : il s’agit d’une croix dont le centre est un cercle formé par le bouquet. Derain a su animer la toile de manière extraordinaire suivant un procédé qui lui était cher : de petites touches très claires posées sur les pétales de fleurs, qui donnent une intensité extraordinaire à l’ensemble. Quelques points blancs, reflets de lumière, font deviner le vase. Enfin en bas à droite, on devine une coupe en verre remplie d’eau sur laquelle est posée une fleur. Ce motif rappelle les natures mortes hollandaises du XVIIe siècle. L’écrivain André Breton (1896-1966) rapporte que : "Derain parle avec émotion de ce point blanc dont certains peintres du XVIIe siècle flamands, hollandais, rehaussaient un vase, un fruit (…) L’objet que je peins, l’être qui est devant moi ne vit que lorsque je fais apparaître sur lui ce point blanc". Il s’agit bien ici de l’un des toiles les plus originales et les plus personnelles d’André Derain.

Provenance : Paul Guillaume ; Domenica Walter