Portrait d’homme (Émile Lejeune)

Portrait d’homme (Émile Lejeune)

Un long visage fin et asymétrique, aux arêtes du nez et aux oreilles soulignées d’un fin trait rouge occupe la partie supérieure de la composition tandis que le buste est coupé en dessous des épaules.  Il s’agit du portrait d’Emile Lejeune (1885-1964), un peintre d’origine genevoise installé à Paris et dans l’atelier duquel, au 6 rue Huyghens, dans le quartier de Montparnasse, se tinrent de nombreuses manifestations artistiques d’envergure (concerts du Groupe des Six, expositions dont une exposition d’art africain organisée par Paul Guillaume, lectures poétiques, notamment d’Apollinaire et de Cocteau). Suite à un voyage en Provence, Emile Lejeune décide finalement de s’installer à Cagnes avec sa famille en 1922. Les deux portraits peints par Soutine de Lejeune datent de cette époque, soit peu avant son départ de Paris, soit au début de son installation. Dans le portrait du musée de l’Orangerie, le cou est démesurément allongé au-dessus du nœud de la cravate, la bouche est schématisée à l’aide d’un simple trait rouge et la moustache est indiquée par deux taches brunes. L’autre portrait quant à lui présente les mêmes déformations du visage et du corps mais le modèle porte cette fois-ci des lunettes et un nœud papillon.

Provenance : Paul Guillaume ; Domenica Walter