Portrait de Paul Guillaume

Portrait de Paul Guillaume

Paul Guillaume et le peintre néerlandais Kees Van Dongen se connaissaient depuis longtemps lorsque ce dernier réalisa le portrait du marchand. En effet, Paul Guillaume avait organisé en mars 1918 une exposition consacrée à l’artiste, regroupant vingt-cinq de ses œuvres. Installé à Paris peu après, Van Dongen développa une carrière de portraitiste mondain. Douze ans plus tard, Paul Guillaume est devenu un marchand d’art reconnu tandis que Van Dongen est un artiste célèbre.
Paul Guillaume est figuré ici arborant le ruban de l’ordre de la Légion d‘honneur. Il reçut cette distinction le 7 avril 1930 au titre d’éditeur et de critique d’art, pour sa revue Les Arts à Paris. Il fut reçu dans l’ordre par son confrère, le déjà légendaire marchand Ambroise Vollard (1866-1939). Peut-être ce portrait fut-il commandé peu après pour mettre en valeur cette distinction. Van Dongen choisit pour cette œuvre une subtile harmonie de gris et de bleu. Paul Guillaume est représenté  dans une attitude confiante, son regard détourné du spectateur. Le bleu de son costume croisé à la dernière mode se retrouve dans son nœud papillon, la couleur de ses yeux et les reflets de sa chevelure. Le fond gris s’éclaircit autour de sa tête afin de mieux la mettre en valeur. Le ruban rouge de la Légion d‘honneur se détache très nettement au même niveau que la signature de l’artiste.

Provenance : Paul Guillaume ; Domenica Walter