Portrait de Mademoiselle Chanel

Portrait de Mademoiselle Chanel

À l’automne 1923, Marie Laurencin travaille pour les ballets russes de Serge de Diaghilev établis à Paris, Monte-Carlo et Londres, et réalise les décors et les costumes du ballet Les Biches. De son côté, Gabrielle dite Coco Chanel (1883-1971), dessine les costumes de la même compagnie pour l’opérette Le Train Bleu sur un scénario de Jean Cocteau et une musique de Darius Milhaud. Déjà riche et célèbre, Coco Chanel commande son portrait à Marie Laurencin, qui débute une carrière de portraitiste mondain.
L’artiste représente Coco Chanel de face, assise et alanguie, la tête penchée s’appuyant sur son bras droit. Marie Laurencin mêle désormais constamment les animaux aux humains et représente ici un caniche blanc assis sur les genoux du modèle. Sur la droite du tableau, un autre chien bondit vers une tourterelle qui semble descendre du ciel vers Coco Chanel, comme la colombe du Saint-Esprit, peut-être un symbole de la liberté ? La douce harmonie des couleurs, verte, bleue et rose est renforcée par le long trait noir de l’écharpe tombant du cou du modèle.
Chanel n’apprécia pas ce portrait et refusa de le payer à Marie Laurencin. Cette dernière, furieuse, ne voulut pas lui livrer un second portrait et garda celui-ci.

Provenance : Paul Rosenberg (?) ; Paul Guillaume (?) ; Domenica Walter