Portrait de Madame Cézanne

Parmi les portraits d’Hortense Fiquet, cette version tient une place intermédiaire entre les portraits familiers et les portraits les plus élaborés. Madame Cézanne est représentée assise sur un fauteuil très simple, mains posées sur les cuisses dans une pose très hiératique. Comme toujours, le visage est totalement inexpressif et assez peu flatteur. Ce tableau est rapidement brossé avec des touches apparentes et peu régulières. Cézanne use largement de la mise en réserve : les rehauts lumineux ne sont pas produits par des empâtements de peinture claire mais par le support laissé apparent. Cette technique donne volume et vie à la robe noire très simple d’Hortense.
L’arrière-plan est à peine ébauché par un simple frottis de vert et de bleu. Seule la touche et de subtiles variations de vert et de bleu viennent animer ce fond indéterminé. Là encore l’œuvre est laissée inachevée.
La présentation frontale du modèle est subtilement corrigée par le fauteuil légèrement de biais qui introduit un léger déséquilibre dans la composition.

Provenance : P. Cassirer, Berlin ; Paul Guillaume (en 1927) ; Domenica Walter