Paysage du Midi

Paysage du Midi

André Derain séjourna dans le Midi de la France à nouveau en 1932 et 1933. Le village qu’il représente ici serait celui d’Eygalières. On le reconnaît à son ancien donjon et à sa tour de l’horloge, ainsi qu’au rempart sur la gauche dominé par une chapelle. En contrebas, une allée de cyprès mène au vieux cimetière.
Cette toile est plus sereine que les paysages peints précédemment par Derain. Les différents plans du tableau se superposent de manière plus riche que dans ses autres œuvres. Les tons ocres et verts dominent et donnent une  impression plus gaie. Une lumière chaude provient de la droite. Les minéraux et les végétaux se complètent. Les arbres élancés aux branches déployées et au feuillage vert pâle, sur la droite, animent la composition. Le vallonnement est mis en valeur par les murets, les chemins et le petit pont dans la partie basse de la toile.
Le village semble avoir beaucoup inspiré Derain. De son côté, Paul Guillaume a possédé un grand nombre de ces vues d’Eygalières.

Provenance : Paul Guillaume ; Domenica Walter