Paul Guillaume, Novo Pilota

Paul Guillaume, Novo Pilota

Amedeo Modigliani rencontra Paul Guillaume grâce au poète Max Jacob (1876-1944) en 1914. Paul Guillaume démarrait alors son activité de marchand et loua à Montmartre un atelier pour Modigliani. Ce dernier réalisa en 1915 et 1916 quatre portraits de son mécène. Le portrait du musée de l’Orangerie a été peint chez la maîtresse de l’artiste, Beatrice Hastings (1879-1943), poétesse britannique, qui résidait également à Montmartre.
Paul Guillaume, âgé seulement de 23 ans, est montré comme un jeune homme élégant et sûr de lui, le regard braqué sur le spectateur. Sa silhouette se détache sur le fond rouge. Son costume et son chapeau sombres contrastent avec son visage et sa chemise blanche. Son visage, peint de manière anguleuse, aux traits bien dessinés, attire le regard, tandis que sa main gauche n’est qu’esquissée.
Modigliani rend hommage dans ce portrait au jeune marchand déjà considéré comme le "nouveau pilote", tel un marin ou un Roi Mage guidé par une étoile, mécène et support visionnaire de l’art moderne des années 1910.

Provenance : Paul Guillaume, Domenica Walter