Nature morte champêtre

Nature morte champêtre

Cette nature morte en longueur, d’assez grandes dimensions, a l’aspect d’une décoration de dessus de porte. Ce travail traditionnel dans la peinture n’était pas dédaigné pas les peintres de l’avant-garde. Il s’agit ici  probablement d’un panneau destiné à l’appartement parisien du peintre et marchand d’art norvégien W. Halvorsen (1887-1972), qui était installé place du Palais-Bourbon.
Les motifs réunis dans cette nature morte en font une allégorie printanière semblable à celles du XVIIIe siècle : le canotier et la corbeille de fleurs évoquent le soleil et le jardinage, tandis que les instruments à vents suggèrent la gaîté de la musique.
Les motifs se succèdent en effet de gauche à droite de la toile sur un fond neutre,  tour à tour sombre ou clair, de façon presque musicale, comme une série de notes. Les flûtes reposent sur un fond noir ou blanc qui enchaîne sur un textile orange et le canotier jaune et rouge, enfin la corbeille ocre ponctuée de fleurs blanches anime la composition. Ces objets semblent à peine posés mais plutôt flottant dans l’air ce qui affirme leur modernité.

Provenance : Paul Guillaume ; Domenica Walter