Les Adolescents

C’est du voyage que Picasso effectue avec sa compagne Fernande à Gosol que naît cette monochromie rouge-rose qui caractérise Les adolescents. La terre offre en effet dans ce village des Pyrénées catalans une couleur ocre singulière que Picasso a su intégrer à sa "période rose" (1904-1906). Deux figures nues, aux contours et aux modelés esquissés sur un fond monochrome, présentent un caractère sculptural et antiquisant. Les poses sont hiératiques, le jeune homme lève  ses deux bras croisés au-dessus de sa tête, tandis que la jeune femme ou l’adolescent androgyne porte une cruche en équilibre sur le haut de son crâne dans une pose intemporelle. Jean Cassou soulignait le caractère méditerranéen de cette phase passagère de l’art de Picasso et sa parenté avec l’art de Maillol (1861-1944). Des lignes ondulantes sous-jacentes peuvent être devinées sous les jambes des deux personnages. Il s’agit en fait de l’esquisse d’une autre composition prévue en largeur mais que l’artiste a choisi d’effacer. Paul Guillaume fait l’acquisition de cette très belle toile en 1930. Celle-ci provenait du marchand Ambroise Vollard (1866-1939). Le  "classicisme rose" de cette toile semble anticiper dès 1906 sur la période du "retour à l’ordre" qui caractérise l’œuvre de Picasso dans les années 1920 et entre en résonance avec d’autres toiles de l’Orangerie comme les grandes baigneuses des années 20.

Provenance : Ambroise Vollard, Paris ; Paul Guillaume en 1930 ; Domenica Walter