Le Gros Arbre

Le gros arbre

Le gros arbre fait partie des paysage peints à Saint-Maximin qui furent exposés à la Galerie Paul Guillaume en 1931. Dans les années trente, Derain est plus que jamais à la recherche de l’idéal classique.
Dans ce tableau, Derain revient à Cézanne non par la forme ou par la modulation de la touche mais dans le choix de couleurs très Cézaniennes : les verts et orangés. Par contre la touche et la technique de représentation de la lumière sont issues des recherches menées depuis des années par Derain. La lumière est suggérée par de fines touches de jaune ou par des taches blanc crème. Les bruns de l’arbre par des touches longues et plus fondues. Le motif : des arbres au premier plan devant un paysage du midi fait également penser à Cézanne. Le dessin quant à lui fait plutôt penser à Corot et aux paysagistes de XIXe siècle.
L’arbre était un objet de fascination pour Derain et un objet d’étude récurrent. Il en a une vision presque mystique : "La vie d’un arbre est un mystère qu’aucun peintre n’a réussi à percer. Seul Henri Rousseau, peut être s’en inquiéta. Encore vit-il trop le détail au détriment de l’ensemble, la feuille au détriment de l’arbre"

Provenance : Paul Guillaume en 1931 ; Domenica Walter