Le Garçon d’étage

Le Garçon d’étage

Entre 1926 et 1928, Soutine fit plusieurs séjours en cure thermale à Châtel-Guyon où il eut l’occasion de rencontrer Madeleine et Marcellin Castaing, couple de collectionneurs qui fut parmi les premiers à acheter l’une de ses œuvres chez le marchand Léopold Zborowski (1889-1932) ; ils devinrent quelques années plus tard mécènes du peintre. C’est probablement à l’occasion de ces séjours que le peintre eut l’occasion d’observer le petit monde des employés d’hôtel et d’en faire une série de portraits. C’est en cette année 1927 avec les grooms et les chasseurs que culmine le rouge obsessionnel du peintre.
Le personnage apparaît ici mains sur les hanches coudes écartés dans une attitude plutôt provocante. Comme souvent chez Soutine, il a un visage ingrat et disgracieux avec un front immense et le bas du visage rétréci. Les oreilles sont rouges et difformes. La pigmentation de la peau avec des rehauts de rouge fait écho au rouge du gilet. Son buste semble étranglé dans son costume étriqué, les épaules sont dissymétriques et les mains déformées.

Provenance: H. Bing, Paris; Paul Guillaume; Domenica Walter