Le Chemin de Montbuisson à Louveciennes

Le chemin de Montbuisson à Louveciennes

Ce tableau daté de 1875 nous présente une vue panoramique d’un paysage de l’ouest parisien. D’après les recherches de L.M. Boring, l’arrière plan de cette œuvre parait très proche de celui de La courbe de la Seine à Saint Cloud. Les deux tableaux auraient été peints sur les hauteurs du Pecq. Il s’agirait en fait de la route de Marly au Pecq avec sur la gauche, le chemin de la Bègue et le chemin des Vignes Benette. Au loin se profilent la colline et la terrasse de Saint-Germain-en-Laye à gauche, les collines de Cormeilles à distance à droite. A mi-parcours, on devine la courbe de la Seine et les deux ponts routier et ferroviaire qui la traversent.
Sisley se plait à représenter routes et chemins qui sont selon lui, une invitation pour le spectateur à rentrer dans le tableau : "Celui-ci doit être amené à suivre le chemin que le peintre lui indique et voir tout d’abord ce qui a empoigné l’exécutant. Il y a toujours dans une toile un coin aimé."
Dans cette composition, une large place est laissée au ciel qui revêtait une grande importance aux yeux de Sisley qui de son propre aveux, commençait toujours une toile par le ciel. Il était fasciné par les formes et le mouvement des nuages.

Provenance : acheté par Domenica Walter en 1953