La Table de cuisine

André Derain peignit vers 1922-1925 une série de grandes natures mortes représentant des ustensiles de cuisine, caractérisées par une construction statique et des teintes sombres dominées par le  brun. Cette Table de cuisine est l’une des plus importantes de la série, elle fut exposée et reproduite dès 1927 et devint rapidement célèbre.
Les ustensiles banals sont disposés ici de manière très réfléchie et sont éclairés seulement depuis la droite. Le peintre joue ainsi des formes et des couleurs. Certains objets dessinent une croix : la poèle en forme le centre, tandis que son manche, le grill, la cuillère en bois et la demi-baguette en forment les quatre bras. Devant les murs et sur la table se détachent quelques objets plus clairs : le compotier blanc en haut à droite répond au linge et aux assiettes empilées sur la gauche. Enfin les formes rondes du fond : panier à salade, écumoire, poèle, carafe et compotier, s’opposent aux lignes droites du premier plan : pain, couverts, grill…
Des critiques d’art des années 1930 ont rapproché cette nature morte des toiles du Caravage (1571-1610) marquées par des contrastes de lumière. Selon un témoignage de la femme d’André Derain, cette toile fut réalisée à la villa "la Janette" à Saint-Cyr-sur-Mer, près de Marseille, que l’artiste occupa pendant deux étés.

Provenance : Paul Guillaume en 1928 ; Domenica Walter