Jeunes filles au piano

Jeunes filles au piano

Amateur de musique comme la plupart des impressionnistes, Renoir a souvent représenté des jeunes filles au piano. Ce sujet dérive des assemblées de musiciens peintes aux XVIIe et XVIIIe siècles, peut-être aussi des œuvres de ses contemporains Paul Cézanne (1839-1906), Edouard Manet (1832-1883) ou Edgard Degas (1834-1917). Renoir reprend donc un thème traditionnel, qui associe les lignes géométriques du piano droit aux mouvements ondoyants des jeunes filles. Mais il évite d’y placer trop de détails afin de se concentrer sur les deux figures féminines.
Vue de profil,  une jeune fille blonde déchiffre une partition qu’elle joue de la main droite. A ses côtés, une jeune fille brune penchée sur le piano suit la partition des yeux. Le tableau a peut-être été peint au domicile de Renoir, qui avait offert un piano à sa femme en cadeau de mariage en 1890. Il existe au moins six autres versions de ce tableau. Renoir  a-t’il voulu peindre une série comme le faisait Claude Monet (1840-1926) avec ses cathédrales ?
Renoir a sans doute employé les mêmes modèles que ceux du Portrait de deux fillettes du musée de l’Orangerie.

Provenance : déposé par Renoir chez son marchand Paul Durand-Ruel du 1er septembre 1914 au 27 juillet 1917 ; dans l’atelier de Renoir à sa mort ; Ambroise Vollard (?) ; Paul Guillaume en 1928 ; Domenica Walter.