Grande cathédrale ou Cathédrale d’Orléans

Grande cathédrale ou Cathédrale d’Orléans

Utrillo représente ici la façade de la cathédrale Sainte-Croix d’Orléans,  principalement bâtie au XIIIe siècle. On ne sait si l’artiste s’est rendu dans cette ville ou s’il s’est inspiré d’une carte postale. Cette vue est plus abstraite que la façade de Notre-Dame de Paris réalisée par Utrillo et conservée au musée de l’Orangerie. Dès 1909, l’artiste mélange à sa pâte de la colle, du plâtre et du ciment pour obtenir une matière blanche caractéristique. Des touches de gris et de bruns y sont ici ajoutées peu à peu pour obtenir l’effet recherché.
Le tableau est inachevé et permet d’explorer certains procédés de l’art d’Utrillo. La couche préparatoire du fond est encore visible. La ligne droite dans le bas, qui sert de support au motif,  est  également visible. La façade y est posée comme une maquette sur un support. Les formes sont tracées à l’aide d’une règle et d’un compas.
La signature d’Utrillo a été peinte dans la pâte puis nettoyée et remplacée par une écriture à l’encre. Selon certains, le marchand Libaude reprochait à Utrillo d’avoir une signature trop grande et Suzanne Valadon, mère de l’artiste et peintre elle-même,  grattait sa signature et en substituait une autre.

Provenance : L. Libaude ; Paul Guillaume ; Domenica Walter