Fraises

Fraises

Renoir choisit de vivre dans le Midi de la France à partir des années 1900. Il  réside au Cannet ou à Cagnes-sur-Mer, où il fait construire une maison en 1908. Il peint dans le Midi de très nombreuses natures mortes, choisissant souvent comme ici un format en longueur.
Malgré une santé déclinante qui l’oblige à travailler assis, Renoir peint toujours des œuvres emplies de gaîté. Cette toile délicieuse, de petites dimensions, est peinte avec un soin particulier. Les fraises sont rendues avec beaucoup de vérité. Les objets et les fruits de formes et de textures différentes s’enchaînent sur une nappe blanche parcourue de plis. Mais la composition n’est pas monotone. L’animation est donnée par le couteau à beurre posé sur la nappe en bas à gauche et le manche de la petite cuillère dépassant du pot à sucre, ainsi que par le feuillage des fraises.  La forme arrondie du pot à sucre trouve un écho dans le citron et la coupe de fruits. Si l’on excepte les récipients tels que les vases et compotiers, Renoir a rarement introduit des objets inertes, comme ce couteau, dans ses natures mortes au contraire de Paul Cézanne (1839-1906).
Les couleurs sont elles-mêmes fraîches et joyeuses : le  jaune, le bleu et le rouge attirent et réjouissent le regard du spectateur.

Provenance : Ambroise Vollard (?) ; Paul Guillaume (?) ; Domenica Walter