Fleurs dans un vase bleu

Fleurs dans un vase bleu

Cette œuvre a une histoire amusante et mystérieuse. En effet, il formait à l’origine une partie d’un tableau, demeurée inachevé. Ce tableau fut découpé sans doute au moins en deux parties par un marchand entre 1904 et 1914. Paul Guillaume acheta Fleurs et fruits en 1931 au marchand Ambroise Vollard (1866-1939), également conservé au musée de l’Orangerie. Bien des années après sa mort, sa veuve Domenica, qui affectionnait la peinture de Cézanne, acheta Fleurs dans un vase bleu sans savoir qu’il s’agissait de l’autre moitié de l’œuvre. Ce fut le conservateur Michel Hoog qui put enfin reconstituer une partie de l’histoire en 1992.
Les deux morceaux du tableau avaient été retravaillés. Ils ont depuis été restaurés et les repeints consécutifs au découpage ont disparu. Il est possible de voir maintenant la préparation de la toile originale, de couleur crème. Cette nature morte est d’une composition très simple et d’une grande délicatesse de couleurs. Peut-être Cézanne employa-t’il pour modèle des fleurs en papier comme il le faisait quelquefois.
On n’en sait pas plus sur ces deux œuvres. Cézanne laissait rarement des œuvres inachevées à moins qu’il ne les fasse disparaître.

Provenance : M. Gangnat, Paris ; vente Gangnat, Paris, 25 juin 1925, n° 164 (repr. cat.) ; E. Vautheret, Lyon ; vente Vautheret, 16 juin 1933, n° 3 (repr. cat.) ; Galerie Reid et Lefevre, Londres ; E. Bignou, New York ; Domenica Walter