Femmes à la fontaine

Femmes à la fontaine

Pablo Picasso séjourne avec sa famille à Fontainebleau entre mai et octobre 1921. Ces deux études - lien vers la deuxième - font partie d’une série d’esquisses préparatoires pour le grand tableau aujourd’hui conservé au MOMA de New York intitulé Trois femmes à la Fontaine. C’est précisément avec cette série de Femmes à la fontaine que Picasso inaugure sa période néo-classique. Trois femmes vêtues de drapés d’inspiration antique sont représentées puisant de l’eau à une fontaine. Les deux personnages de droite ont des positions et attitudes similaires dans les deux études et sont proches de la version finale, même si la position des bras et des jambes varie un peu. Le personnage de gauche porte une cruche sur la tête dans la plus grande des études tandis que, dans la plus petite, la cruche est tenue par une anse  par un doigt du personnage dans l’attitude qui est finalement retenue par l’artiste. Cette période marque un véritable tournant dans l’art de Picasso qui bascule alors vers « le retour à l’ordre ». Un reportage photographique réalisé par Jean Cocteau (1889-1963) dans l’atelier de Picasso de Fontainebleau à cette époque montre que le peintre explore encore différents styles comme le cubisme tardif puisqu’on le voit travailler de manière conjointe aux Trois femmes à la Fontaine mais également aux deux versions des Trois musiciens, qui marquent la fin de la période du cubisme décoratif. 

Provenance : Paul Guillaume ; Domenica Walter