Femme nue dans un paysage

Femme nue dans un paysage

Suite à un voyage en Italie en 1881 où Renoir regarde les maîtres anciens et notamment la peinture de Raphaël, il arrive en 1883 à un tournant de sa carrière de peintre. "Vers 1883, il s’était fait comme une cassure dans mon œuvre. J’étais allé jusqu’au bout de l’impressionnisme et j’arrivais à cette constatation que je ne savais ni peindre ni dessiner. En un mot j’étais dans une impasse." déclare Renoir à Ambroise Vollard. Datée de 1883, cette toile reprend un sujet traditionnel que Renoir a déjà traité, celui de la baigneuse. Une femme nue aux cheveux bruns relevés est assise sur un linge blanc à l’aide duquel elle s’essuie la jambe dans un cadre de nature intemporel au bord de l’eau. Cependant, si le paysage à l’arrière-plan relève encore de l’impressionnisme, le traitement du corps féminin montre un infléchissement de la manière du peintre. En effet les contours et les lignes se manifestent de manière plus affirmées qu’auparavant préfigurant l’évolution qui le conduit entre 1884 et 1887 à la réalisation de son chef-d’œuvre Les Grandes Baigneuses, conservé au Musée d’art de Philadelphie. Certains historiens ont cru reconnaître dans le modèle du tableau du musée de l’Orangerie l’artiste peintre Suzanne Valadon (1865-1938) que Renoir a souvent représentée à cette époque.

Provenance : Bernheim-Jeune ; Gillou ; Paul Guillaume ; Domenica Walter