Femme au ruban de velours

Femme au ruban de velours

Ce portrait se distingue par la pureté et la stylisation des traits du visage. Avec ses yeux vides, sans pupilles cette figure apparait comme une adaptation à la peinture des expérimentations menées par Modigliani dans ses sculptures de Têtes et dans les dessins et esquisses de Cariatides. C’est un "visage-masque" qui reflète également l’intérêt de l’artiste pour les arts nègre et océanien.
L’arrière-plan traité tout en courbes est un paysage, ce qui est tout à fait inhabituel chez Modigliani. On devine deux arbres à droite et à gauche du modèle. Les tonalités sombres du fond contrastent fortement avec le visage.
Le peintre utilise une touche divisée et modulée laissant apparaître le blanc de la toile. Cette forme de "divisionnisme" fait partie des expérimentations de Modigliani dans les années 1914-1915. Elle apparaît de façon plus radicale dans les portraits de Pablo Picasso et Diego Rivera datés de 1915. Seuls la chevelure et le ruban noir sont traités en surface uniforme d’un noir profond.

Provenance : Paul Guillaume en 1929 ; Domenica Walter