Enfant de chœur

Enfant de chœur

Entre 1925 et 1930, Soutine peint la série des enfants de chœur tantôt assis, tantôt debout et en pied. Cette série est contemporaine de celle des bœufs écorchés et c’est encore et toujours la fascination pour les rouges qui s’exprime. Le peintre fréquentait régulièrement le Louvre où il admirait particulièrement les tableaux de Gustave Courbet (1819-1877), Rembrandt (1606-1669) et Jean-Baptiste Camille Corot (1796-1875). C’est peut-être L’enterrement à Ornans de Courbet, avec son cortège d’enfants de chœur en robe rouge et en surplis blanc, qui a poussé Soutine à s’intéresser à ces figures. Le costume de ces enfants de chœur lui permettait de faire chanter ses deux couleurs favorites : les rouges incarnats et le blanc.
Le modèle est présenté ici à mi-corps de trois quart sur un fond noir bleuté relativement uni qui sert d’écrin aux couleurs du costume. Les touches larges et épaisses ne sont pas sans rappeler la facture de Courbet. Par contre le blanc du surplis rehaussé de touches nerveuses de couleurs pures - jaune, vert, bleu et rouge - est typique de Soutine.

Provenance : Paul Guillaume ; Domenica Walter