Bouquet

Bouquet

Aline Charigot, (1859-1915), épouse de Renoir, appréciait comme lui les bouquets et en parsemait leurs différentes demeures. Ambroise Vollard (1866-1939), un des marchands de Renoir, rapporte dans ses Mémoires que "... tout s’explique quand on a vu Mme Renoir veillant à tout, jusqu’aux pinceaux pour qu’ils fussent bien lavés et, dans des pots de terre vernissée, ces jolis pots qu’elle découvrait aux étalages, disposant elle-même des fleurs avec ce goût si sûr qui faisait dire à Renoir "Quand ma femme a fait un bouquet je n’ai plus qu’à le peindre". On retrouve effectivement ce pot vert dans cette toile. Un bouquet en forme d’étoile s’en échappe, où des coquelicots et des roses s’entremêlent à d’autres fleurs. Chaque espèce possède une forme et des couleurs différentes.
Les couleurs sont franches et les tons sont chauds. Le ton vert du vase, rappelé par les feuillages, tranche sur le fond bleu. Les fleurs rouges et jaunes sont tempérées par la rose très pâle sur la droite, mais rappellent le meuble brun sur lequel le vase est posé.
Cette œuvre de Renoir se rapproche aussi des natures mortes peintes dans les années 1860 et 1870 par Edouard Manet (1832-1883).

Provenance : Ambroise Vollard (?) ; Paul Guillaume ; Domenica Walter