Arbre couché

Arbre couché

Le thème de l’arbre est très présent dans la peinture de Soutine. Plusieurs auteurs ont souligné que Soutine pourrait tenir ce culte de la région de forêts où il a grandi et où les arbres étaient fêtés dans des rites traditionnels. Dans cette toile, l’arbre est au tout premier plan, masquant à demi le regroupement d’habitations que l’on aperçoit derrière lui. Il masque également presque entièrement le ciel bleu. Le tronc couché, probablement par la force répétée du vent, créé un mouvement de diagonale ascendante et les mouvements du feuillage achèvent l’impression de vivacité qui se dégage de la composition. Ce paysage a été peint à Cagnes dans le Midi de la France et fait partie d’une série détaillant un ensemble de maisons étagées sur une colline caché par un grand arbre au premier plan. On retrouve le thème de l’arbre par la suite à d’autres moments de sa carrière. En 1929, où il donne plusieurs versions de l’Arbre de Vence, un frêne gigantesque au tronc enserré dans un banc. Mais l’arbre tient également une place particulière jusqu’à la fin de sa vie, dans des paysages qu’il peint à Chartres ou encore à Champigny.

Provenance : Paul Guillaume ; Domenica Walter