Les contes cruels de Paula Rego

Exposition du 17 octobre 2018 au 14 janvier 2019
 

Unique artiste femme du groupe de l’École de Londres, Paula Rego se distingue par une œuvre fortement figurative, littéraire, incisive et singulière.
Née en 1935 à Lisbonne, Paula Rego a quitté, adolescente, le Portugal et l’oppressante dictature de Salazar, pour faire ses études à Londres où elle vit depuis plus de cinquante ans. Formée à la Slade School of Arts, elle a côtoyé Francis Bacon, Lucian Freud, Frank Auerbach, David Hockney.
Peintre, elle élabore avec virtuosité de grands polyptyques au pastel. Habitée par une certaine littérature et culture visuelle du XIXe siècle, réaliste et fantastique, à l’instar de son compatriote cinéaste Manoel de Oliveira, Paula Rego entremêle de manière très contemporaine ces références (Jane Eyre, Peter Pan, Daumier, Goya, Lewis Carroll, Hogarth, Ensor, Degas...) à des éléments fortement autobiographiques et des éléments du réel, celui du monde actuel et de ses enjeux sociaux et politiques. Narratifs, grinçants, ses tableaux semblent issus de quelque conte cruel et évoquent la condition féminine dans des scènes étranges, à contre-courant des codes sociaux.

1079978.jpg

Paula Rego, The Dance [La Danse], 1988
Acrylique sur papier monté sur toile  - 212,6 x 274 cm
© Collection privée / Bridgeman Images

"Mes sujets favoris sont les jeux de pouvoir et les hiérarchies. Je veux toujours tout changer, chambouler l’ordre établi, remplacer les héroïnes et les idiots". En cela, Paula Rego rejoint l’esprit de Hogarth, Goya ou Grosz, interroge les conventions établies et relève avec ironie les traits de la société bourgeoise incarnée par la famille, la religion et l’État.
S’inspirant de mannequins, poupées et masques mis en scène dans son atelier, Paula Rego crée des personnages ou animaux qu’elle transforme et travestit, donnant ainsi naissance à des saynètes composées sur de grands formats, où se mêlent réalité et fiction, rêveries et cauchemars.

Commissariat
Cécile Debray, conservateur en chef, directrice du musée de l'Orangerie

En partenariat média avec Libération, Les Inrockuptibles, Transfuge et France Culture.

Une exposition consacrée à l’œuvre dessinée de Paula Rego, From Mind to Hand. Drawings from 1980 to 2001, est également présentée à la Marlborough Fine Art de Londres du 12 septembre au 27 octobre 2018.

 

Les visites guidées sont programmées les mercredis et samedis du 27 octobre 2018 au 12 janvier 2019 à 16h.

Visites guidées à destination des personnes en situation de handicap auditif en LSF les samedis 17 novembre 2018 et 12 janvier 2019 à 10h30.

Présentation de l'exposition
Mercredi 7 novembre 2018, 12h

Un portrait de Paula Rego
Mercredi 28 novembre 2018, 12h

L’École de Londres et Paula Rego
Mercredi 12 décembre 2018, 12h

Portugal-Londres-Paris. Les artistes portugais en exil dans les années 50 et 60
Mercredi 9 janvier 2019, 12h

La narration dans la peinture de Paula Rego : sources et récits
Mardi 4 décembre 2018
10h-13h : Auditorium du musée de l’Orangerie / 15h-18h : Fondation Gulbenkian, Paris

Courts métrages : la nouvelle vague du cinéma d'animation portugais
À travers les réalisations de trois cinéastes majeurs (Régina Pessoa, Pedro Serrazina et Abi Feijo), regard sur l’actualité du cinéma d’animation portugais.
Films et séances

Paula Rego, Secrets and stories (Paula Rego, secrets et histoires)
Documentaire réalisé par le fils de Paula Rego, le cinéaste Nick Willing (2017)
Séances

Catalogue de l'exposition

couv_catalogue_paula_rego.jpg


Les contes cruels de Paule Rego

Coédition Musée d’Orsay / Flammarion
208 pages – 22,5 x 28 cm – 120 illustrations environ
Version : français
Code ISBN : 978-2-0814-6731-6
Prix : 39 €

Unique artiste femme du groupe de l’École de Londres, Paula Rego se distingue par une oeuvre fortement figurative, littéraire, incisive et singulière. Cette peintre née en 1935 à Lisbonne est habitée par une certaine littérature et culture visuelle du XIXe siècle (Jane Eyre, Daumier, Goya, Peter Pan, Degas, Lewis Caroll…), qu’elle entremêle avec des éléments fortement autobiographiques et des éléments du réel, celui de notre monde actuel et de ses enjeux sociaux et politiques.
Cet ouvrage accompagne la première grande exposition en France consacrée à cette artiste à l’univers étrange, puissant et unique, dont les tableaux, narratifs et grinçants, semblent issus de quelque conte cruel.


Auteurs

Sous la direction de Cécile Debray, directrice du musée de l’Orangerie, Paris
Marie-Laure Bernadac, conservatrice générale honoraire
Coline Desportes, assistante scientifique au musée de l’Orangerie, Paris
Helena de Freitas, historienne de l’art, conservateur à la Fondation Calouste-Gulbenkian, Lisbonne
Leïla Jarbouai, conservateur Arts graphiques au musée d’Orsay, Paris
Marco Livingstone, Historien de l’art, conservateur indépendant, Londres
Scarlett Reliquet, chargée des cours, colloques, conférences au musée d’Orsay, Paris


Sommaire

Les contes cruels de Paula Rego, Cécile Debray
Le chat et ses neuf vies, Marco Livingstone
Paula Rego. L’épée et l’éponge, Helena de Freitas
La peinture comme théâtre de la mémoire, Scarlett Reliquet
Le XIXe siècle disparate et d’un "mauvais goût magnifique" de Paula Rego, Leïla Jarbouai
Présumée innocente. L’enfance vue par Paula Rego, Marie-Laure Bernadac

Catalogue, Coline Desportes

Jeux
Nursery Rhymes
Comptines et rondes
Punitions et réprimandes
Contes et fantaisies
Animaux et animalité
Héroïnes
Cycles et figures
Épilogue

Liste des oeuvres exposées
Bibliographie sélective
Index des noms propres