Conversation avec... Marin Karmitz

Sur le thème des Nymphéas, des personnalités du monde artistique sont invitées à faire partager leur admiration pour Monet et évoquer leurs sources d’inspiration puisées dans l’oeuvre du peintre pour leurs propres créations.
Les rencontres sont animées par Philippe Piguet, historien et critique d'art.

 
marin_karmitz_72.jpg

Marin Karmitz © Benoit Linero pour mk2


Marin Karmitz est né le 7 octobre 1938. Diplômé de l’IDHEC en tant qu’opérateur, il est d’abord assistant réalisateur des cinéastes Jean-Luc Godard, Agnès Varda, Jacques Rozier, Yannick Bellon, Pierre Kast. Il réalise en 1964 son premier court-métrage de fiction, Nuit noire Calcutta, d’après un scénario de Marguerite Duras. En 1965 il travaille avec Samuel Beckett à l’adaptation de Comédie. Le film est sélectionné la même année en ouverture de la Mostra de Venise et fera scandale pour sa forme avant-gardiste. 40 ans plus tard le film sera primé à la Biennale d’Art de Venise et est aujourd’hui montré dans les musées du monde entier. Le premier long-métrage de Marin Karmitz, en 1967, est Sept jours ailleurs, avec Jacques Higelin, également sélectionné à la Mostra. Après mai 68, il réalise deux films : Camarades (1970) et Coup pour coup (1972) qui feront le tour des festivals internationaux.
En 1974, Marin Karmitz adjoint à sa propre structure, mk2 Productions, créée en 1967, une structure de distribution. En 40 ans, il produira 108 films et en distribuera en salles plus de 350 : la trilogie de Krzysztof Kieslowski, douze films de Claude Chabrol, Godard, Resnais, Malle, les frères Taviani, Angelopoulos, Pintilié, Van Sant, Nossiter, Kerrigan, Loach, Doillon, Lounguine, Kiarostami, Sang Soo, Haneke, Salles, Dolan…Un très beau palmarès a couronné ces productions: plus de 150 prix et nominations dans les festivals internationaux dont trois Palmes d’Or à Cannes, trois Lions d’Or à Venise, un Ours d’Or à Berlin, trois nominations aux Oscars, vingt-cinq Césars...
Depuis le 1er mai 1974, Marin Karmitz a développé une activité d’exploitant de cinéma, menant une réflexion sur le rôle de la salle dans la cité. mk2 est aujourd’hui le troisième circuit à Paris avec 11 complexes et 65 écrans, 6 salles sur mesure, et un des circuits les plus importants d’Espagne, avec 9 cinémas et 110 écrans.
En parallèle de ses activités, Marin Karmitz s’est consacré aux problématiques de l’industrie cinématographique à travers des commissions professionnelles, en occupant notamment les fonctions de Président de la Fédération Nationale des Distributeurs de Films (2001-2006) et de Président du Bureau Liaison Industries Cinématographiques (2002- 2003). Président du groupe Création culturelle, compétitivité, cohésion sociale du XIe Plan en 1992, puis membre de la Commission pour la nouvelle télévision publique (Commission Copé) en 2008, Marin Karmitz a été nommé par le Président de la République, Nicolas Sarkozy, délégué général du Conseil pour la Création Artistique de janvier 2009 à avril 2011.
Pour les 40 ans de mk2 en 2014, de nombreux hommages ont été rendus dans le monde entier à Marin Karmitz et à la société qu’il a fondée (MOMA à New York, la Cinémathèque Suisse, le Festival d’Istanbul, le Festival de Jérusalem, le BFI à Londres ou encore le Festival de Sao Paulo).
Marin Karmitz a été commissaire d’expositions en 2009 pour Silences au Musée d’Art Moderne de la ville de Strasbourg et au Musée d’Art moderne et contemporain Berardo, Lisbonne et  en 2010 pour Traverses aux Rencontres de la photographie d’Arles. Il a également écrit des ouvrages : Bande à part, Grasset en 1995 ; Profession Producteur, Hachette Littérature, 2003 ; Silences, Editions des Musées de Strasbourg, 2009 ; Traverses, Editions Actes Sud, 2010 et vient d’écrire Comédies avec Caroline Broué aux éditions Fayard qu'il dédicacera à l'issue de la rencontre.