Conversation avec... Gérard Garouste

Vendredi 23 octobre 2015 à 19h

Sur le thème des Nymphéas, des personnalités du monde artistique sont invitées à faire partager leur admiration pour Monet et évoquer leurs sources d’inspiration puisées dans l’oeuvre du peintre pour leurs propres créations. Les rencontres seront animées par Philippe Piguet, historien et critique d'art.

Gérard Garouste est né en 1946 à Paris. Il rencontre Jean-Michel Ribes, Patrick Modiano, François Rachline à l’internat de l’école du Montcel. En 1967, il intègre l’école nationale des Beaux-Arts de Paris. En 1969, il expose des dessins monumentaux à la galerie Zunini à Paris.
À partir de la fin des années 1970, il va enchaîner les expositions et spectacles à Paris, entre autres à la galerie Travers, à Milan pour La règle du "je" au studio d’Arte Cannaviello , à New York  à la Sperone Westwater Gallery, Düsseldorf, Rome, etc. Il rencontre dans les années 1980, le grand marchand américain Léo Castelli qui va l’exposer et le représenter avec la galerie Liliane et Michel Durand-Dessert. Dans les années 1990, il expose à Los Angeles, Tokyo, Vienne, Budapest, Varsovie. En 1995, il crée les vitraux de l’église Notre-Dame de Talant en Bourgogne, des sculptures pour la cathédrale d’Evry, des installations pour la BNF. Débuts des années 2000, il expose notamment à la galerie Daniel Templon, Kesive, la ville mensonge, participe au festival d’automne, expose à la chapelle Saint-Louis de La Salpêtrière, monte avec Joël Calmettes au théâtre du Rond-Point, le Classique et l’Indien. En 2010, il répond à une commande du groupe d’investissement américain Cartyle pour la rénovation de l’immeuble de l’ancien hôtel des Douanes en créant  huit portes monumentales,  une sculpture, un lustre en bronze et des fresques en faïence. En 2013, il réalise une sculpture de bronze monumentale pour le domaine national de Saint-Cloud. Gérard Garouste vit et travaille en Normandie et à Paris. Son oeuvre est représentée dans les plus grandes collections publiques et privées.