Conversation avec... Agnès Varda

Vendredi 13 novembre 2015 à 19h

Sur le thème des Nymphéas, des personnalités du monde artistique sont invitées à faire partager leur admiration pour Monet et évoquer leurs sources d’inspiration puisées dans l’oeuvre du peintre pour leurs propres créations.
Les rencontres sont animées par Philippe Piguet, historien et critique d'art.

Agnès Varda est une photographe, réalisatrice et plasticienne française, née en Belgique en 1928.Venue à Paris, elle étudie la photographie à l’Ecole des Beaux-Arts et l’histoire de l’art à l’Ecole du Louvre. Elle  devient photographe au Festival d’Avignon puis du Théâtre National Populaire dirigé par Jean Vilar. Elle écrit, réalise et produit son premier long-métrage en 1954, La Pointe courte, monté par Alain Resnais. Cléo de 5 à 7 est unanimement salué en 1959. À partir des années 1960-1970, alterneront courts et longs métrages, documentaires et fictions, parmi lesquelles Le bonheur (Ours d’Argent à Berlin), L’une chante, l’autre pas, Documenteur, Jacquot de Nantes - d’après l’enfance de Jacques Demy, son époux -, Sans toit ni loi (Lion d’Or à Venise), Les Plages d’Agnès (César 2009), Du côté de la côte, Mur Murs, Les Glaneurs et la Glaneuse, Agnès de ci de là Varda. Depuis 2003, elle expose des vidéos et des installations. En 2006, elle est invitée à investir la Fondation Cartier pour l’art contemporain dans une exposition qu’elle intitule L’Ile et Elle. En 2007, en hommage à Jean Vilar, elle expose ses photographies au festival d’Avignon. En 2015, La Palme d’Or d’Honneur du Festival de Cannes lui est décernée pour l’ensemble de son oeuvre.