Auguste Renoir

Pierre-Auguste Renoir
1841
Limoges (France)
1919
Cagnes-sur-mer (France)

D’abord peintre sur porcelaine, Pierre-Auguste Renoir rencontra dans l’atelier du peintre Charles Gleyre (1806-1874), Claude Monet (1840-1926), Alfred Sisley (1839-1899) et Frédéric Bazille (1841-1870) et pratiqua avec eux la peinture de plein air dans les environs de la capitale. Commencèrent "les années de combat" pour ces artistes qui peinèrent à s’imposer au Salon officiel de peinture. Renoir y exposa enfin en 1864 puis participa aux deux premières expositions "impressionnistes" en 1874 et 1876 avec des sujets tirés de la vie contemporaine. Il trouva enfin le succès au Salon de 1879, en se détachant progressivement du mouvement impressionniste. Il voyagea en Italie en 1881 où il découvrit les fresques de Pompéi et l’art de la Renaissance et expérimenta alors des méthodes et des sujets plus traditionnels.
Les années 1890 apportèrent la gloire à Renoir. Il toucha de nouveaux amateurs tout en étant soutenu par de puissants marchands. L’artiste peignit désormais dans ses trois résidences : à Paris, dans sa demeure du village d’Essoyes dans l’Aube, puis dans le Midi au tournant des années 1900 où il acquit une propriété nommé Les Collettes. Renoir portraitura désormais sa famille et peignit des femmes opulentes et sculpturales, dans de luxuriants paysages, conciliant ligne et couleur.
Paul Guillaume apprécia beaucoup sa peinture et en fit un commerce actif dans les années 1920 et 1930. Les tableaux de Renoir occupèrent la place d’honneur dans ses appartements successifs et ceux de Domenica.