Chronologie

1852
Mai-octobre : construction du bâtiment sur la terrasse du bord de l’eau pour abriter les orangers du jardin des Tuileries auparavant entreposés au palais du Louvre durant l’hiver

1862
Construction de son pendant, le bâtiment du Jeu de paume, sur la terrasse bordant la rue de Rivoli

1865
Le prince impérial, fils unique de l’empereur Napoléon III et de l’impératrice Eugénie, pose à l’Orangerie pour le sculpteur Carpeaux qui y installe son atelier afin de réaliser le portrait de l’enfant avec Néro, un des chiens de l’empereur.

1870-1914
A la chute du Second Empire, le bâtiment appartient à l’Etat qui l’utilise pour diverses manifestations à la belle saison lorsque les orangers sont dans le jardin et que le bâtiment est vide… l’Orangerie gardera cependant sa fonction jusqu’en 1922

1916
Banquet pour mille soldats des troupes d’Afrique lors de la "Fête africaine" des Tuileries

1921
Le bâtiment est alloué à l’Administration des Beaux Arts (avec son pendant le bâtiment du Jeu de Paume) pour en faire une annexe du musée du Luxembourg, musée des artistes vivants. Il s’agit alors de donner une suite chronologique aux œuvres du musée du Louvre. Mais, sur proposition de Georges Clemenceau, président du Conseil, Claude Monet accepte d’y installer les Nymphéas, ensemble de peintures sur lequel il travaille depuis des années et qu’il donne à l’État.

1922
La donation à l’État est formalisée et le projet pictural profondément amplifié par Monet. Il s’implique également beaucoup dans les travaux qui sont entrepris sur les dessins de l’architecte Camille Lefèvre. Deux salles ovales sont créées et précédées d’un vestibule.

1926
Décembre : décès de Claude Monet.

1927
Le 16 mai, le "musée Claude Monet" est inauguré par Georges Clémenceau dans la moitié Est du bâtiment, les salles sont ouvertes au public le lendemain 17 mai. Le musée est rattaché au musée du Luxembourg, l’ensemble du bâtiment constitue le Musée national de l’Orangerie des Tuileries.
Aménagement de quatre salles d’expositions temporaires de 500 m2 dans la moitié Ouest de l’Orangerie qui accueillent, de 1929 à 1959, des manifestations qui feront date dans l’histoire de l’art.

1929
Exposition temporaire :
Paul Wayland Bartlett, sculptures

1930
Expositions temporaires :
- Le musée est transféré au département des peintures, de dessins et de la chalcographie du Louvre.
- Centenaire de la naissance de Camille Pissarro
- Ernest Laurent : 1859-1929
- Exposition des peintres de la mer
- Pastels de Maurice Quentin de La Tour (1704-1788) du Musée de Saint-Quentin et du Musée du Louvre
- Antiquités Orientales : Fouilles de Tello, de Suse et de Syrie
- O .D.V. Guillonnet. Première partie de la décoration de la "Casa Amarilla", Palais du Ministère des Affaires étrangères du Venezuela
- Oeuvres provenant des donations faites par Madame La Princesse Louis de Croÿ et de Monsieur Louis Devillez

1931
Expositions temporaires :
- Bourdelle
- Chefs-d’œuvre des Musées de province. 1ère exposition : Ecole française XVIIe-XVIIIe siècles
- Claude Monet
- Degas : Portraitiste, sculpteur
- Dessins italiens (XIVe, XVe et XVIe siècles)

1932
Expositions temporaires :
- Rétrospective Joseph Bernard (1866-1931)
- L’Art de Versailles et les nouvelles acquisitions du musée Manet : 1832-1883
- Souvenirs du Roi de Rome. Exposition réalisée à l’occasion du centenaire de sa mort
- Les achats du Musée du Louvre et les dons de la Société des Amis du Louvre, 1922-1932

1933
Expositions temporaires :
- Voyage de Delacroix au Maroc (1832) et rétrospective du peintre orientaliste M. Auguste
- Chassériau (1819-1856)
- Renoir
- Pastels, aquarelles et dessins de paysagistes français du XIXe siècle appartenant au Cabinet des Dessins du Louvre
- Hubert Robert (1733-1808)

1934
Expositions temporaires :
- Daumier : Peintures, aquarelles, dessins
- Bronzes chinois des dynasties Tchéou, Ts’in et Han
- Les peintres de la réalité en France au XVIIe siècle, qui marque un tournant dans l’histoire de l’art français
- Centenaire de La Fayette (1757-1834)
- Hommage au Corrège (1489-1534)

1935
Expositions temporaires :
- A la gloire de la marine à voile du XVIe au XIXe siècle
- Portraits et figures de femmes, pastels et dessins
- Chefs-d’oeuvre de la peinture flamande

- De Van Eyck à Bruegel : peintures, tapisseries

1936
Expositions temporaires :
- Corot
- Cézanne
- Cabinet des dessins du Louvre. L’aquarelle de 1400 à 1900
- Rubens et son temps

1937
Expositions temporaires :
- Degas
- Arts de la Chine ancienne
- Rembrandt, dessins et eaux-fortes : Collection Edmond de Rothschild

1938
Expositions temporaires :
- Peintures de Goya des collections de France
- Trésors de Reims
- Exposition des Prix de Rome
- Bonaparte en Egypte
- La Gravure française en couleurs au XVIIIe siècle : Collection Edmond de Rothschild

1939
Expositions temporaires :
- Les chefs-d’oeuvre du Musée de Montpellier
- La Révolution française, Estampes et Dessins : Collection Edmond de Rothschild

1940
Expositions temporaires :
- Centenaire Monet-Rodin. Au profit de l’entraide des artistes
- Première exposition d’Art Français Contemporain organisée par "l’entraide des artistes"
- Deuxième exposition d’Art Français Contemporain organisée par "l’entraide des artistes"

1941
Expositions temporaires :
- Donation Paul Jamot
- Berthe Morisot (1841-1895)
- Donations Vuillard (1868-1940)

1942
Exposition temporaire :
Arno Breker

1943
Expositions temporaires :
- Jacques-Emile Blanche (1861-1942)
- Loteries de jadis et d’aujourd’hui organisé par le Secours national
- Saint Louis et son époque
- Cartons et tapisseries modernes des Manufactures Nationales

1944
Une salle des Nymphéas est atteinte par un éclat d’obus durant les combats de la libération de Paris.

1945
L'Orangerie et la galerie du Jeu de paume, qui accueille alors les collections impressionnistes du musée du Louvre, forment une seule entité relevant du département des Peintures du Louvre : les "Galeries nationales du Jeu de Paume et de l’Orangerie".

1946
Expositions temporaires :
- Sept peintres belges
- Exposition des oeuvres d’art spoliées et retrouvées en Allemagne : Les chefs-d’oeuvre des collections privées françaises retrouvés en Allemagne par la Commission de Récupération Artistique et les services alliés
- Trente ans de peinture et sculpture tchécoslovaques

1947
Expositions temporaires :
- Vincent Van Gogh
- L’âge d’or de la peinture toulousaine
- Les Primitifs flamands
- Rembrandt : tableaux, eaux-fortes, dessins
- Bonnard
- Cinquantenaire des "Amis du Louvre" : 1897-1947

1948
Expositions temporaires :
- Turner (1775-1851)
- Jean Etienne Liotard (1702-1789) et Johann Heinrich Füssli (1741-1825)
- David, exposition organisée à l’occasion du 2e centenaire de l’artiste
- La peinture lyonnaise du XVIe au XIXe siècle

1949
Expositions temporaires :
- Jongkind (1819-1891)
- L’oeuvre d’art et les méthodes scientifiques
- Pastels français des collections nationales et du musée La Tour de Saint-Quentin
- Gauguin. Exposition du Centenaire
- Eugène Carrière et le Symbolisme

1950
Expositions temporaires :
- Le dessin français de Fouquet à Cézanne
- Des Maîtres de Cologne à Albert Dürer. Primitifs de l’école allemande
- Louis XV et Rocaille
- Le paysage hollandais au XVIIe siècle

1951
Expositions temporaires :
- L’Histoire de France à la Chalcographie du Louvre
- Toulouse- Lautrec
- Impressionnistes et romantiques français dans les musées allemands

1952
Expositions temporaires :
- Philippe de Champaigne
- La Nature morte de l’Antiquité à nos jours
- Le Portrait dans l’art flamand, de Memling à Van Dyck

1953
Expositions temporaires :
- Le Paysage anglais de Gainsborough à Turner
- Donations de D. David-Weill aux musées français
- Monticelli et le Baroque provençal
- Chefs-d’oeuvre du Musée d’art de Sao Paulo

1954
Expositions temporaires :
- Chefs-d’oeuvre vénitiens, de Paolo Veneziano à Tintoret
- Chefs-d’oeuvre de la Collection Edmond de Rothschild du Louvre (dessins et gravures)
- Hommage à Cézanne
- Van Gogh et les peintres d’Auvers-sur-Oise

1955
Expositions temporaires :
- De David à Toulouse-Lautrec, chefs-d’oeuvre des collections américaines
- Chefs-d’oeuvre du Musée de Cologne
- Impressionnistes de la collection Courtauld de Londres

1956
Expositions temporaires :
- Le Cabinet de l’Amateur. En souvenir de M. A-S Henraux.
- De Giotto à Bellini, les Primitifs italiens dans les musées de France
- Peintures impressionnistes
- Odilon Redon

1957
Expositions temporaires :
- Les Incunables sur bois et sur métal de la collection Edmond de Rothschild au Louvre
- La collection Lehman de New York
- Le Portrait français de Watteau à David

1958
Expositions temporaires :
- L’Art français et l’Europe aux XVIIe et XVIIIe siècles
- De Clouet à Matisse. Dessins français des collections américaines

1959
Exposition temporaire :
- L’Art en Champagne au Moyen Age

1960-1965
Sur les dessins de l’architecte Olivier Lahalle, une campagne de travaux crée des salles couvrant 1300 m2 sur toute la longueur du bâtiment, au-dessus des Nymphéas dont la lumière naturelle est occultée. Ces salles doivent accueillir la collection Jean Walter et Paul Guillaume, dans un avenir non encore connu, Domenica Walter ayant l’usufruit de la collection. Un bel escalier d’honneur est réalisé par le ferronnier Raymond Subes.

1966
Une exposition temporaire fait découvrir pour la première fois au public la collection Jean Walter et Paul Guillaume de janvier à septembre. Elle est inaugurée le 21 janvier 1966 par le ministre de la Culture André Malraux accompagné de Domenica Walter. Des expositions se succèdent ensuite dans les salles nouvellement créées :
- Donation Pougny
- Dans la lumière de Vermeer

1967
Expositions temporaires :
- Pierre Bonnard
- Vingt ans d’acquisitions au Musée du Louvre
- Chefs-d’oeuvre des collections suisses de Manet à Picasso

1968
Exposition temporaire :
Edouard Vuillard-Ker-Xavier Roussel

1969
Expositions temporaires :
- Mondrian
- Degas : Peintures, Pastels, Dessins, Sculptures
- Alberto Giacometti
(octobre 1969-janvier 1970)

1970
Expositions temporaires :
- L’Art flamand, d’Ensor à Permeke
- Maurice Denis
- Goya

1971
Expositions temporaires :
- Six maîtres de l’estampe japonaise au XVIIIe siècle
- Max Ernst
- Arts de l’Islam des origines à 1700 dans les collections publiques françaises
- Venise au dix-huitième siècle
- Vincent van Gogh
(décembre 1971-avril 1972)

1972
Expositions temporaires :
- Georges de La Tour
- Sculptures africaines dans les collections publiques françaises
(novembre 1972-février 1973)

1973
Expositions temporaires :
- Soutine
- Georges Braque
(octobre 1973-janvier 1974)

1974
Expositions temporaires :
- Juan Gris
- Cézanne dans les musées nationaux
- Art du XXe siècle, Fondation Peggy Guggenheim à Venise
(novembre 1974-mars 1975)

1975
Expositions temporaires :
- Hommage à Corot, Peintures et dessins des collections françaises
- Albert Marquet (1875-1947)
(octobre 1975-janvier 1976)

1976
Expositions temporaires :
- Dunoyer de Segonzac
- Robert Delaunay (1885-1941)
- La peinture allemande à l’époque du Romantisme
(octobre 1976-février 1977)

1977
Décès de Domenica Walter, sa collection, riche de 146 tableaux est exposée à l’Orangerie. Seuls 300m2 peuvent encore être dévolus à des expositions :
- Henry Moore. Sculptures et dessins
- Collections de Louis XIV : dessins, albums, manuscrits (octobre 1977-janvier 1978)

1978
Exposition temporaire :
Donation Pierre Lévy

Nouvelle campagne de travaux afin de consolider le bâtiment et rafraîchir les salles.

1984
Installation de la collection Jean Walter et Paul Guillaume dans des espaces rénovés et exposition Le Grand Louvre. L’Orangerie devient un musée national à part entière, séparé de la tutelle du Louvre et du Jeu de Paume, dont les collections sont destinées au futur musée d’Orsay.

1986
Expositions temporaires :
- Gian Domenico Tiepolo. Galanteries vénitiennes
- Francesco Zuniga
- Exposition Phra Naraï, roi de Siam et Louis XIV

1987
Expositions temporaires :
- Les Fauves autour de Derain
- Projets de Dufy pour la Fée Electricité

1988
Expositions temporaires :
- Fêtes au jardin des Tuileries
- Les Grandes Baigneuses de Picasso
(novembre 1988-mars 1989)

1990
Exposition temporaire :
Maurice Marinot, peintre et verrier

1991
Exposition temporaire :
Un certain Derain (octobre 1991-janvier 1992)

1992
Exposition temporaire :
Les Nymphéas avant et après (octobre 1992-janvier 1993)

La gestion du jardin des Tuileries est confiée au musée du Louvre ce qui rétablit un lien entre les deux musées.

1993
Exposition temporaire :
Les Arts à Paris chez Paul Guillaume 1918-1935 (septembre 1993-janvier 1994)

1994
Exposition temporaire :
Les Nymphéas et Louis Cane

1999
Exposition temporaire sur Monet et le cycle des Nymphéas dans le bâtiment vidé en totalité avant sa fermeture

2000-2006
Rénovation complète et extension du bâtiment en sous-sol par l’agence Olivier Brochet, agence Brochet Lajus Pueyo et Michel Goutal, architecte en chef des Monuments historiques, pour y accrocher la collection Jean Walter et Paul Guillaume, sans toucher à l’installation des Nymphéas. L’étage les surplombant est supprimé ce qui rétablit la lumière naturelle venant du plafond. Le vestibule des Nymphéas est rétabli dans sa forme originale. Les travaux sont retardés et modifiés car des fouilles archéologiques permettent de mettre à jour les vestiges des anciens remparts du jardin des Tuileries : les "fossés jaunes" du XVIe siècle. Un espace d’exposition, une salle pédagogique, un auditorium et une librairie sont également créés.

2006
17 mai : réouverture avec une exposition temporaire consacrée à l’évocation de la manifestation de 1934 Peintres de la réalité, devenue légendaire, et à son apport dans l’histoire de l’art, ainsi qu’aux recherches qui ont suivi sur ce sujet pendant soixante-dix ans.

2007
Exposition temporaire :
Kirili et les Nymphéas (mai-septembre)

2009
Expositions temporaires :
- Didier Paquignon. Tu rencontreras d’abord les sirènes (avril-juillet)
- Les Enfants modèles, de Claude Renoir à Pierre Arditi (novemnre 2009-mars 2010)

2010
Rattachement au musée d’Orsay au sein de l’Etablissement public du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie.

Expositions temporaires :
- Paul Klee (1879-1940). La collection d’Ernst Beyeler (avril-juillet)
- Heinrich Kühn (octobre 2010-janvier 2011)

2011
Expositions temporaires :
- Gino Severini futuriste et néo-classique (avril-juillet)
- L’Espagne entre deux siècles. De Zuolaga à Picasso (1890-1920) (octobre 2011-janvier 2012)

2012
Expositions temporaires :
- Debussy, la musique et les arts (février-juin)
- Chaïm Soutine (1893-1943). L’ordre et le chaos (octobre 2012-janvier 2013)

2013
Expositions temporaires :
- Les Macchiaoli, des impressionnistes italiens ? (avril-juillet)
- Frida Kahlo-Diego Rivera. L’art en fusion (octobre 2013-janvier 2014)

2014
Expositions temporaires :
- Les Archives du rêve, dessins du musée d’Orsay, carte blanche à Werner Spies (26 mars-30 juin 2014)
- Emile Bernard (1868-1941) (17 septembre-5 janvier 2015)

2015
Ouverture à l’été 2015 d’un café destiné à améliorer le confort de visite du musée.

Expositions temporaires :
- Adolfo Wildt (1868-1931). Le dernier symboliste (15 avril-13 juillet)
- Qui a peur des femmes photographes (1839-1918) (14 octobre-25 janvier 2016)